aurovillenewAuroville, retour sur une utopie
Documentaire d'Hélène Risser (France, 2008). 52 mn. Inédit.
En 1968, répondant à l'appel de Mirra Alfassa, dite la Mère, des jeunes du monde entier se rejoignaient dans les environs de Pondichéry, en Inde, pour créer une ville nouvelle. Une ville qui n'appartiendrait à personne en particulier, mais à l'huma­nité. Une ville à la fois tournée vers la spiritualité et ouverte au progrès, et notamment à ce que l'on nomme aujourd'hui le développement durable. Auroville - baptisée en hommage au penseur indien Sri Aurobindo, compagnon de route de Mirra Alfassa - était supposée accueillir à terme cinquante mille personnes. Quarante ans plus tard, elle ne compte que deux mille résidants. Que sont devenus les idéaux d'origine ? L'utopie ­a-t-elle résisté au temps ? Pour le savoir, la réalisatrice Hélène Risser retrouve quelques-uns des protagonistes d'un documentaire de Jean-Pierre Elkabbach (Auroville) tourné en 1973. Et les confronte à leurs témoignages d'antan. Si l'idée est bonne, le résultat s'avère décevant. Plutôt que d'explorer toute la richesse de cette expérience communautaire, la réalisatrice se focalise longuement sur le rejet par les Aurovillois de notre matérialisme occidental. Son film a tout de même le mérite de montrer à quel point l'euphorie des débuts a laissé place à une sorte de sérénité, au simple désir de vivre autrement. Marc Belpois Télérama n° 3069
Auroville, retour sur une utopie - Le 9/11 à 18H, 10/11 à 10H30 et 15/11 à 14H, sur LCP-AN