masdar_city_abu_dhabi_architettura_sostenibile_bioarchitettura_futuro_

Une utopie verte dans le désert : Ce n'est encore qu'un mirage écologique flottant dans le désert d'Abu Dhabi, à 25 km de la capitale des Emirats arabes unis (EAU). Un mirage à 22 milliards de dollars (17,5 milliards d'euros) qui émerge des sables plantés de rares palmiers : une centrale solaire photovoltaïque en cours d'achèvement, les armatures en béton du futur Institut Masdar de la science et de la technologie. Et ce panneau figé à l'entrée du chantier, qui affiche l'ambition de cette cité verte voulue par un émir de l'or noir : Imaginez un endroit où l'innovation, la technologie et le développement durable se conjuguent pour créer une ville d'un type nouveau. Si la crise financière qui frappe aussi les émirats du Golfe n'a pas raison de cette utopie en marche, Masdar City ouvrira ses portes en 2016. Cette ville de tous les zéros - zéro carbone, zéro déchet, zéro voiture  sera peut-être le laboratoire des cités du futur. Plus clean-tech que l'écocité de Dongtan, dont l'ouverture doit coïncider avec l'Exposition universelle de Shanghaï en 2010. Jean-Michel Bezat avec Grégoire Alllx-LE MONDE-19.03.09-Lire la suite...