Une médaille pour l'émotion


Nicolas Gilsoul, Docteur en Sciences de l'Architecture et du Paysage, ancien pensionnaire de la Villa Medicis à Rome, vient de se voir décerner, à moins de quarante années d'âge, la médaille d'argent de l'Académie d'Architecture, qui lui sera remise au mois de juin 2010, pour son analyse architecturale et sa recherche sur Architecture émotionnelle.


Il y a deux ans, les Quotidiennes parlaient déjà d'architecture émotionnelle, un concept développé dans les années 1950 par Mathias Goeritz, qui, dans son Manifeste pour une architecture émotionnelle (1953), écrivait : J’ai travaillé en totale liberté pour réaliser une œuvre dont la fonction serait l’émotion : il s’agit de redonner à l’architecture son statut d’art.


Un concept repris par Luis Barragan, Prix Pritzker 1980, puis largement oublié pendant près de trente ans. Nicolas Gilsoul remet les travaux de Barragan au goût du jour et en pleine lumière, avec sa thèse intitulée : L'Architecture émotionnelle au service du projet. Etude du fonctionnement des mécanismes scénographiques dans l'oeuvre de Luis Barragan entre 1940 et 1980


Une médaille pour l'émotion-Les quotidiennes-Barbara Polla-02-03-2010-Lire la suite...