http://www.bpi.fr/skins/BPI/resources/img/bdx-images.jpg


Précarité et liens sociaux
Usages de l'espace public


Que sait-on des parcours urbains des personnes en situation de précarité? Quels lieux publics fréquentent-elles et quels en sont leurs usages? Ces questions se posent plus encore pour les personnes sans logement stable. Beaucoup d'entres elles nouent en effet une relation particulière, quotidienne et assidue, avec tel ou tel établissement public. Cette fréquentation participe-t-elle à une construction identitaire et au maintien, même ténu, d'un lien social ?


821992386814573697Parcs, gares, métro et autres espaces urbains… Nous sommes tous usagers de ces lieux, quelle que soit notre situation sociale. Ceux d’entre nous qui vivent dans la précarité, ceux qui sont sans logement ont-ils un usage particulier de l’espace public ? Certains sont familiers d’établissements culturels, les bibliothèques par exemple. Est-ce afin d’en utiliser les ressources et services ou bien aussi pour maintenir une forme de lien social ?


En s'intéressant à la Bibliothèque publique d'information, établissement culturel qui favorise la mixité sociale, Serge Paugam et son équipe apportent un éclairage sociologique sur ces questions. Ils ont cherché, en les replaçant dans des trajectoires individuelles, à connaître les attentes et les usages de ce public sans le stigmatiser.


Les premiers résultats de cette enquête, éclairés par l'expérience de terrain de Claudia Girola, anthropologue, permettront de s'interroger sur l'exclusion, phénomène croissant dans nos sociétés qui peut toucher chacun d'entre nous, ainsi que sur les conditions d'accueil et de cohabitation de publics variés dans l'espace public.


1878_small227Avec Serge Paugam, sociologue, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), directeur de recherche au CNRS, conduit actuellement une enquête sur les usagers en difficulté de la Bpi. Dernier ouvrage paru : Repenser la solidarité : l'apport des sciences sociales, PUF, 2011.


600_____couv_0463_4_1337Et Claudia Girola, anthropologue, maître de conférences à l'université Paris 7, étudie les pratiques identitaires des personnes en situation de précarité. Dernier ouvrage paru : Vivre sans abri : de la mémoire des lieux à l'affirmation de soi, éditions Rue d'Ulm, 2011.


Débat animé par Agnès Camus-Vigué, chargée d'études en sociologie, service Études et recherche de la Bibliothèque publique d'information.


PRECARITE ET LIENS SOCIAUX/USAGES DE L'ESPACE PUBLIC LUNDI 24 OCTOBRE 2011 A 19H PETITE SALLE CENTRE POMPIDOU PARIS FRANCE