Villes Contemporaines
Texte de Yves Chalas
Ed Cercle d'art, 2002


La ville-mobile, la ville-territoire, la ville polycentrique, la ville au choix, la ville-vide et la ville ininterrompue, ce sont là les figures majeures de notre urbanité contemporaine.


621_villes_contempo

L'esthétique, la fonctionnalité ou le lien social, comme la laideur, les embarras ou l'exclusion paraissent relever désormais de ces figures qui annoncent également que la ville contemporaine n'est plus, à l'image de la ville d'hier, la ville de l'harmonie classique, la ville de l'unité formelle du point de vue architectural, la ville de la fixité à demeure ou au quartier, la ville au centre unique, la ville fortement centripète, ramassée sur elle-même, minérale et dense. S'il fallait résumer d'un mot la caractéristique primordiale ou ultime de la ville contemporaine, celui de paradoxe semblerait le mieux convenir.


Paradoxale est en effet cette ville contemporaine en ce que chacune de ses sept figures semblent signifier que ce qui autrefois appartenait à des registres différents, voire antagonistes, -ville/nomadisme, ville /nature, urbain/rural, centre/périphérie, proche/lointain, continu/discontinu, plein/vide, ordre/chaos, espace/temps ; etc. - se trouve aujourd'hui réuni en un seul de même registre fondateur d'une urbanité nouvelle.


Yves Chalas est sociologue travaillant notamment sur l'imaginaire des villes, professeur à L'Institut d'urbanisme de Grenoble et checheur au CNRS. Il et régulièrement consulté comme expert sur les questions urbaines par différents organismes publics ou privés. Il est également, depuis de nombreuses années, président du centre chorégraphique national de Grenoble.