William H. Whyte: The Social Life of Small Urban Spaces - The Street Corner from MAS on Vimeo


The social life of small urban spaces


 

Auteur : William Hollingsworth Whyte; Municipal Art Society of New York.; Direct Cinema Ltd.
Éditeur : Santa Monica, Calif. : Direct Cinema Limited, [2012?] , ©1979.
Édition/format :   Vidéo DVD : AnglaisVoir toutes les éditions et les formats
Résumé :
Étude de la vie sociale dans les petites places publiques (plazas) urbaines. A l'aide de nombreux exemples choisis principalement aux États-Unis, illustration des conditions assurant la fréquentation ou la désertion des ces lieux: les modèles généraux (diversité des activités solitaires ou en groupes, sociabilité, mobilité, observation des autres, etc.), la présence de sièges fixes ou mobiles, la relation entre la place et la rue, l'éclairement, la présence d'arbres, de pièces d'eau, de nourriture, ainsi que d'un élément de triangulation permettant de rapprocher les personnes (sculpture, murale, spectacle, etc.).

http://www.pps.org/wp-content/uploads/2012/08/header1.png


0114635William H.Whyte est un sociologue et journaliste américain du XX ème siècle (1917 – 1999) dont le travail mérite d’être connu ou redécouvert par celles et ceux qui s’intéressent actuellement aux ambiances urbaines. Dans City, Rediscovering the Center, mais aussi dans The Social Life of Small Urban Spaces, William H. Whyte décrit et décrypte avec finesse comment se composent l’espace public urbain et ses usages.


Dans une approche compréhensive de la ville (et en particulier des espaces publics), Whyte et son groupe de recherche le  Street Life Project, tentent de déceler les facteurs sous-jacents aux usages et aux gestes de chacun, à l’œuvre dans la pratique de la ville. Pour cela, Whyte met en place des observations in situ qui s’attachent aux qualités spatiales, sensibles et sociales des espaces publics étudiés, ce qui le rend aujourd’hui proche des méthodes d’observation et de description des ambiances urbaines.


Whyte s’intéresse à ces trois dimensions (spatiales, sensibles et sociales), car pour lui, leur configuration peut rendre certains petits espaces publics attractifs et d’autres inversement totalement inusités.


Mais l’une des visées de sa recherche intitulée The Social Life of Small Urban Spaces est d’ordre directement opérationnel. En effet, l’observation approfondie des espaces publics existants a pour finalité de tirer des orientations quant à la conception de futurs espaces. Afin de créer des espaces publics plus vivants, le règlement de zonage de la ville de New York va effectivement intégrer, en 1975, les résultats de cette recherche.


 LE CRESSON VEILLE LIRE LA SUITE...